Quand s’incline le jour…


2016-12-18-10-52-58

Quand s’incline le jour,…

Quand s’incline le jour sur la vague turquoise,
Que sombre le soleil dans les bras d’un sanglot
Mariage surprenant entre le feu et l’eau,
Et succombe mon coeur au trouble de l’ardoise.

Les étoiles amies attendent en coulisses
La flamme de l’espoir, l’étincelle d’argent,
L’ébauche d’un regard, d’un tendre sentiment
Qui brûlera les flots de l’océan réglisse.

La lueur d’un reflet sur un frisson d’écume
Efface le chagrin de l’amour naufragé,
Dépose sur l’oubli un éclat du passé,
Une perle de nuit sur le voile de brume.

J’ai le doux souvenir de ces heures de suie
Où nous rêvions, tous deux, de rivages lointains,
Assis face à la mer, le ciel entre nos mains
Et au miroir de l’eau, vos yeux azur et pluie !

Michèle B.
Tous droits réservés

Publicités

32 commentaires sur “Quand s’incline le jour…

Ajouter un commentaire

    1. Normalement oui… Mais je peux le faire pour toi tout en sachant que l’envoi des news est quelque peu aléatoire. Ceci dit, tu peux le savoir directement sur google+ en suivant scrub_eye.
      Tu me dis la solution choisie.
      Bonne journée et encore bon anniversaire ☺ bisous

      J'aime

  1. Bonjour ma chère Moun,
    Tes écrits sont toujours aussi magnifique, on y sent toujours un peu de nostalgie et de tristesse mais c’est vraiment très beau 🙂
    Je te souhaite une très bonne semaine, gros bisous et à bientôt !

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Mari
    Ah si je pouvais écrire de la poésie d’un simple claquement, je serai comblée… ma page blanche est cependant toujours prête à recevoir mes « éclairs » ☺😊
    Je te souhaite une belle journée
    Bisous

    J'aime

  3. Ah, quel plaisir de retrouver ma poétesse préférée, Michèle B. Dans un registre de haute volée, si, si….Et moi, en plus, ces paysages si joliment dépeints, ces jours-ci, je les ai vus en vrai….nananère….Allez, bonne soirée à tout le monde et à toi surtout…..

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Alain… t’étais parti en mer ? De belles photos à présenter j’espère…
      Je te remercie pour ces compliments que je ne pense pas mériter mais que diable, ça fait toujours du bien à l’ego ; il faut en prendre soin mais pas trop hein 😃
      Je te souhaite en retour une très belle soirée et encore merci.

      Aimé par 1 personne

      1. Je réponds un peu tardivement…hélas, que nenni pour les photos car étant rémunéré je cède les droits et ne diffuse pas car n’en étant plus propriétaire.cqfd. Mais je continuerai à mettre des bêtises rassures toi…..Pour les compliments, ces sincère, j’aime vraiment beaucoup même si des fois je blague, chez moi, c’est pathologique….

        Aimé par 1 personne

  4. Comme je suis heureuse de retrouver tes mots et tes vers Moun, tu écris toujours aussi bien, mais je trouve, même si je ressens toujours un peu de nostalgie, qu’il y a moins de tristesse qu’avant dans tes mots !
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    Aimé par 1 personne

  5. Un très beau poème qui me donne envie de m’asseoir en bord de mer, de regarder au loin et me rappeler les horizons lointains que j’ai foulés dans le passé et ceux qui m’attendent peut-être l’année prochaine. Tes mots sont un ravissement qui invite à l’introspection et à la contemplation de la nature qui nous entoure. Merci!

    Aimé par 1 personne

  6. Oh ! quel beau poème Michelle. Je me permets de te comparer à Baudelaire. Les mots si profonds, nostalgiques, rêveurs, comme seul Baudelaire en use. Je pense à l’albatros, comme ça pour parler de la mer. Oui, quand s’incline le jour pour l’albatros. Tu devais être Michelle, le jour de ce poème, dans un moment de grande émotion et ton poème en reflète la profondeur.
    J’aime:La lueur d’un reflet sur un frisson d’écume
    Efface le chagrin de l’amour naufragé..
    Fabuleux ton poème
    Alors quel est le sens dominant pour une poétesse, avec un clin d’oeil à ton précédent billet ?
    Merci Michelle
    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Ah ami bizak… Je vais avoir un melon à la place de la tête avec un tel compliment… Baudelaire, rien que ça ! Alors je dirai que ce grand poète a aimé peut-être trop ou mal, et a souffert à la mesure de son amour et, tu le sais, ce sont des sentiments extrêmes qui permettent d’écrire de belles pages remplies d’émotion et de sincérité.
      Encore merci à toi et passe une belle fin de journée.
      Bises

      J'aime

  7. … combien de larmes pour éteindre le feu qui brûle les ailes de la passion ?
    … combien de nuits blanches pour guérir la trahison d’un rêve qu’on croyait accessible ?

    Ton poème me parle … tu le sais …
    Merci d’être là pour m’aider à surmonter mes troubles aussi « Sybillins » (*) soient-ils 😉

    Bisous Michèle …

    (*) faute d’orthographe tout à fait volontaire

    Aimé par 1 personne

Un petit mot fait toujours plaisir et, d'avance, je vous en remercie. ❤

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑