Quand Erato console…


img_7777-01
Vue matinale depuis un 17e étage -Saint-Dizier -Haute-Marne – Champagne

 

Quand Erato console…

Seule sur son balcon, la jeune fille rêve
De voyages en mer et de grands bateaux blancs
Aux voilures tendues balayées par les vents,
Loin de cette cité où la jeunesse crève.

Les voitures garées près de son ergastule
Ressemblent aux dauphins qui suivent les marins,
Tagues et détritus, albatros et requins,
Tandis que, désoeuvrée, la jeunesse spécule.

Une muse posée sur son épaule frêle
De son souffle léger fredonne le désir
De ces hommes vaillants voguant vers l’avenir
Bien loin de l’apathie où jeunesse s’emmêle.

Il faut peu de raison pour bleuir la grisaille
Du béton aligné en vulgaires clapiers,
Des rimes et des chants, d’horizons étrangers
Alors que, déchaînée, la jeunesse mitraille.

© Michèle B.
Novembre 2013 
Extrait du recueil « À l’abri des mots »
Éditions Edilivre

Publicités

22 commentaires sur “Quand Erato console…

Ajouter un commentaire

  1. Un beau poème quoique un peu rude pour décrire une jeunesse qui se cherche bien souvent, perdue entre la désillusion d’un monde brutal et l’envie de construire quelque chose de nouveau. Il nous appartient à nous, ceux qui viennent avant, de lui laisser l’envie de s’exprimer et de la conduire doucement mais fermement sur les chemins de la découverte, dans le respect des différences. J’aime beaucoup cette photo. Belle soirée.

    Aimé par 1 personne

  2. Hou la la ! quelle vision pessimiste de nos magnifiques cités, lieux où naguère l’on bannissait les esclaves prolétariens….Bon, ma thébaïde valant deux ergastules, je la regagne afin de rêver à de vrais dauphins n’ayant aucune ressemblance avec une vulgaire Dauphine (de chez Renault) et te souhaite, chère Michèle, une très bonne soirée….

    Aimé par 1 personne

    1. Oui… Ce n’est pas faux sur les débuts des HLM… j’en parle car mon père a quitté la campagne pour venir s’installer en ville… Et travailler en usine… j’avais 2 ans et nous avons vécu dans ces bâtiments, pas les paquebots que l’on connaît, mais une ville – dortoir à taille moyenne, humaine oui c’était comme dans un village à l’époque…
      Merci et je te souhaite en retour une belle soirée ☺

      J'aime

      1. Attends ! dans les années 60, adopté à l’age de sept ans, j’ai vécu dans une cité dont mon « père » était le gardien. j »étais « le fils du gardien ». Mais mes meilleurs copains étaient Algériens, yougoslaves, pieds noirs, italiens, l’Europe, déjà…Alors, tu sais, je connais…..

        Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Cathy,
      C’est possible que je l’ai déjà posé sur un ancien blog vu sa date d’écriture…
      A défaut de pouvoir voyager, certains rêvent du haut de leurs balcons, d’autres agissent différemment par toujours dans le bon sens,… malheureusement
      Je te souhaite une belle soirée
      Mes bisous

      J'aime

  3. Et de deux ! Ton poème d’aujourd’hui est aussi de la lignée de Baudelaire, j’en mets ma main au feu.
    De ces hommes vaillants voguant vers l’avenir
    Bien loin de l’apathie où jeunesse s’emmêle…
    Merci Michelle de nous faire découvrir tes pépites d’or en l’approche de Noël.
    J’en suis ravi.
    Bisous la poétesse

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Denise
      J’aime aussi beaucoup cette photo qui donne un air de campagne à la ville. .. On admire un lever de jour en s’imaginant assis dans un champ ou au bord de l’eau ☺
      Je te remercie et te souhaite une belle soirée.
      Mes bisous

      J'aime

Un petit mot fait toujours plaisir et, d'avance, je vous en remercie. ❤

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑