A l’encre d’un printemps…


A l’encre d’un printemps…

Sur le coin du bureau un papier chiffonné,
Des ratures d’amour que l’ennui empoisonne
Et le silence lourd sur ma tempe résonne
Comme sonne le glas d’un rêve griffonné.

Des morceaux de feuillets au sol éparpillés,
Aussi blancs que la mort dépouille l’espérance,
Attendent le bûcher où gémit l’insolence
De mes vers dévêtus des envois sublimés.

Filent, filent les mots que tu as emportés
En verrouillant ton coeur et filant à l’anglaise.
Qu’ils se noient dans l’oubli ou nichent sous la braise,
Ils sont le noir reflet de mes chants espérés…

A l’encre d’un printemps aux sourires ambrés,
Je les rencontrerai dansant sous la lumière,
Souples et vaporeux, la rime singulière,
Et vous pardonnerai vos serments frelatés.

Michèle B.
Mars 2017
Tous droits réservés

wp-1488281591242-e1488282812201.jpeg
Réalisé par la grand-mère paternelle de mes petits bretons… ils sont cernés par l’art et la poésie 🙂

 

 

En ce 1er jour de printemps météorologique, je vous souhaite une belle journée

❤ 💙 💛 💜 ❤

Publicités

54 commentaires sur “A l’encre d’un printemps…

Ajouter un commentaire

  1. Bon,je vais aller me tirer une balle dans la tête, histoire de fêter le Printemps… J’appréhende un peu quand reviendra l’automne… Mais que c’est bien dit, pensé, souffert!
    Pour ce qui est du pardon, oui, je comprends mais la vengeance avant le pardon permet de ne faire faire que l’autre se soit intouchable ni impuni. La vengeance, c’est aussi une preuve d’amour et de souffrance. souffrir injustement n’est pas utile. Pour ne pas ruminer , c’est mieux. Le pardon, après. Dans une circonstance, je n’ai pas pratiqué la vengeance et je le regrette. Comme c’est la femme de ma vie (26 ans de mariage, 30 ans de vie commune), la mère de nos quatre enfants, je ne l’ai pas fait. Par éducation chrétienne. Je ne l’ai pas fait et je le regrette. Et pardonner devient alors impossible ou presque.
    Je me suis vengé de quelques maîtresses et là, je dois dire, je n’ai aucun regret, aucun remords. Et je ne garde dans mon esprit que le meilleur partagé avec elle. Qui aime bien, châtie bien. J’aime beaucoup, très fort et mon imagination n’a pas de limites pour le reste. On ne peut pas toujours être trop bon. Avec ceux qui font du mal, il faut savoir rendre. Je rends toujours. Avec intérêt. Je n’aime ni les gens ni n’ont pas de parole, ni qui trahissent (je ne parle parle d’aller coucher ailleurs) ni qui jouent double jeu: c’est pourtant très féminin. Je ne suis nullement un ange . Je considère par exemple le mot fidélité comme une insulte. Difficile d’être entendu avec ça par la gente féminine. Mais j’annonce toujours la couleur. Tout ça fait beaucoup de « je »…
    Chacun donc sa façon de porter ses blessures, d’apaiser ses souffrances. J’aime beaucoup la tienne même si je préférerai t’entendre chanter la vie, le bonheur, la poésie.
    Je t’embrasse
    Maitre Renard

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour maître Renard

      Te tirer une balle dans la tête ? Mais ça fait mal ça !

      J’ai lu et je peux comprendre le calvaire enduré (juste le comprendre) mais la vengeance…. la meilleure vengeance puisque le mot est lâché n’est-ce pas d’être heureux, d’afficher son nouveau bonheur comme si le précédent n’était rien en comparaison du vécu présent ?

      Le pardon n’est-il pas aussi un précepte chrétien ?

      « jouer double jeu » est très féminin ? c’est quoi cette manière archaïque de penser la Femme ? je peux te dire que certains hommes ne sont pas en reste non plus… femme ou homme il y a et aura toujours des brebis galeuses mais de là à en faire une généralité 😕

      Quant à la fidélité prônée également par les prêcheurs chrétiens, j’y adhère à 100% ; je ne peux concevoir l’infidélité. Par contre, je peux accepter que des amours passées restent gravées dans les pensées, les souvenirs de l’Autre.

      Je te remercie pour ton long commentaire et j’espère que d’autres viendront donner leur avis.

      Passe une belle journée 🌸🌸🌸

      Aimé par 1 personne

      1. Tu peux pardonner à une mère d’abandonner un de ses enfants parce qu’il est légèrement handicapé ( mal oxygéné à la naissance à cause du cordon ombilical) alors même que tu es institutrice spécialisée: pas moi.
        Tu peux accepter que , par jalousie, ton ex produises des faux pour te conduire en prison? Pas moi.
        Tu peux accepter qu’elle dise à ton dernier fils que son père n’a jamais voulu de lui alors qu’en fait, il avait toujours été décidé de n’avoir que 3 enfants et que le quartier a été fait sans ton accord mais que tu l’as accepté , contraint et forcé? Pas moi.

        Aimé par 1 personne

        1. Ouh la, je ne te juge pas… je ne juge jamais les gens… les histoires sont tellement différentes les unes des autres…

          Je peux comprendre aussi la douleur, j’ai eu mon lot également à un niveau moindre je l’admets.

          Chacun réagit à sa manière avec ses armes (au second degré, déjà que tu parlais de te mettre une balle dans la tête -c’est pour dédramatiser un peu)-

          Passe une belle journée quand même

          J'aime

          1. Ne t’inquiète pas, aucun risque de me mettre une balle dans la tête: je m’aime trop et j’aime trop la vie.Le passé est le passé. Les cicatrices ne m’intéressent pas. Je ne vis que le présente t pour l’avenir. On a plusieurs vies. C’était il y a dix ans. aujourd’hui est un autre jour. Je n’ai pas le temps d’avoir d’amertume. En bon méditerranéen, je vis le jour le jour…
            Belle et inspirante journée..

            Aimé par 1 personne

    2. « La vengeance, c’est aussi une preuve d’amour … » ????? … moi je ne conçois pas que l’on puisse mettre vengeance et amour dans une même phrase !
      Fidélité = une insulte ? … Waouwww … on a du souci à se faire !

      Aimé par 2 people

      1. L’amour et la haine ce sont deux faces de la passion. Pas moi qui l’ai inventé.
        Une insulte: je persiste et signe. Regardez comment elle est représentée sur les chapiteaux des églises: la femme bouche les yeux de l’homme … histoire de lui faire résister à la tentation. Et réciproquement. Pourquoi pas une laisse? Le mariage est une chaîne:au secours….
        J’engage ma liberté et réciproquement pour un contrat à durée d’une journée renouvelable. Vous connaissez le mariage celte: le contrat est d’un an, renouvelable. Le serment se fait devant les 4 éléments, devant un druide.
        Parier sur une durée longue, voire un bail à vie me semble très peu raisonnable. Les gens changent, évoluent et , pour aimer, il faut être deux…
        Comprenez-moi bien: je ne prône nullement l’infidélité ou le fait d’être volage: il n’y a pas d’amour que je sache dans l’inconstance. J’ai souvent aimé plusieurs femmes en même temps, avec la même sincérité . J’aime des femmes beaucoup plus jeunes que moi, mais pas charnellement. Idem, j’aime toujours ma Suzon. On a près de 45 ans de différence. Ce n’est pas non plus charnel. D’autant qu’elle a 101 ans et deli. Elle est morte le 3 février il y a deux ans. Quand , à 100 ans et plus, elle me demandait: « C’est bien vrai que tu m’aimes ». Je lui répondais sincèrement: « Oui, Suzon, je t’aime. » Et je l’aime encore, par delà sa disparition… Qui est fidèle? La fidélité, je laisse ça aux chiens…. Eux sont vraiment et inconditionnellement fidèles. Pour ma part, quand je suis allé voir ailleurs, j’ai toujours trouvé mieux… Ma compagne actuelle (un peu plus de deux ans) est parfaitement au courant et a rencontré plusieurs de mes ex: elle les a toutes trouvées charmantes et a bien compris pourquoi j’avais partagé un bout de vie avec chacune d’elles. La jalousie est très souvent associée à l’idée de fidélité, comme la possessivité. Personne n’appartient à personne. En tant que renard, comme le loup, tout collier me fait courir, et courir encore…
        Bien à vous.
        Au plaisir. Soyez heureuse.

        Aimé par 1 personne

        1. Je me permets d’intervenir (privilège d’être chez moi) ☺ pour dire que le plus important, c’est que chacun trouve son bonheur et son équilibre tout seul, à deux ou à plusieurs.

          Bonne soirée 🌛🌜🌚🌜🌜

          Aimé par 1 personne

  2. Superbe poème chère Michèle en ce premier jour de mars. Tes mots coulent très agréablement et c’est un plaisir de te lire. Je suis très heureuse que ta plume sente les airs printaniers. Un grand merci.
    Que ta soirée soit douce avec toute mon amitié.
    Mes bisous ♥

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Denise
      Je te remercie et j’espère que ma plume restera quelques temps à danser sur le papier ☺ c’est que c’est capricieux ces ptites choses ☺
      Bonne nuit
      Bisous 🌹🌹❤🌹🌹

      J'aime

  3. Beau poème sur le pardon sans lequel il est difficile d’être bien avec soi-même.
    On a tous vécu ça un jour et l’écriture est un médicament sain et efficace.
    Et des images que j’adore.
    Bonne soirée Michèle 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Eric
      Eh oui ! Et dire qu’il y en a qui gâchent leur vie à ruminer leur rancoeur au lieu de pardonner et de ne garder que le meilleur… et avancer vers d’autres bonheurs.
      La vie est trop courte pour se morfondre.
      L’écriture peut aider à exorciser.
      Belle fin de soirée ☺🌹☺

      Aimé par 1 personne

  4. J’ai beaucoup aimé ton poème Michèle, et j’ai adoré ta réponse à Alain ! Quand on aime vraiment quelqu’un on ne veut que son bonheur … alors si ce doit être avec une autre personne, malgré tout le mal que ça peut faire il faut accepter et se réjouir pour lui …
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai relu plusieurs fois ce poème, il me touche. à la toute dernière ligne : Et vous pardonnerai vos serments frelatés.
    Donc, il y en a qui pardonnent. (je sais, c’est pas très docte de dire « il y en a » mais je ne peux pas dire « Tu » car supposant que nous sommes dans le registre de l’evanescence d’un poème. Bonne soirée, Michèle.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Alain.

      Restons dans l’évanescence du poème ☺

      Je pense que le pardon est essentiel pour continuer sa route… Ça ne se fait pas facilement mais c’est indispensable.

      Ce que je pense dans le cas d’un départ de l’un vers un autre bonheur par exemple, si l’amour a été terriblement fort, on ne peut que continuer à aimer cette personne et aimer son bonheur nouveau. Pourquoi détester quelqu’un que l’on a aimé profondément ?

      Ça c’est ma manière de penser…
      donc après la colère, la tristesse, vient le pardon.

      Il faut se laisser une chance de connaître un nouveau bonheur et sans pardon il me semble que ce ne peut être que voué à l’échec… C’est seulement mon avis ☺

      Passe une belle soirée ☺

      Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Lucia
      J’essaie en tout cas de retrouver cette fluidité d’antan… ce n’est pas encore dune facilité déconcertante mais je ne désespère pas ☺
      Merci et belle fin de journée ☺
      mes bisous 🌸🌸🌸

      Aimé par 1 personne

  6. Ces pages blanches si poétiquement noircies … ça m’a toujours interpelée lorsque des « poètes » écrivaient sur ce thème … étrange paradoxe quand même de se sentir vide de mots, alors que souvent les plus belles associations d’entre eux s’impriment …
    Bravo toi !!! 😉
    Bisouxxx … (et bravo pour la mamie douée de ses mains aussi !)

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou coucou
      Tu as parfaitement raison comme si écrire sur le vide permettait de le remplir, de conjurer ce satané sort qui s’acharne… ça marche parfois ☺😊
      Je retourne à mon bouquin 😨😨😨
      bisous 🌸🌸🌸

      J'aime

  7. Bonjour gente dame. Ah, ces mots qui ne viennent pas toujours quand on le voudrait, qui disparaissent en virevoltant dans le vent et qui réapparaissent d’un coup au printemps naissant. Merci pour ce beau poème d’espoir et de renouveau, même si la neige tombe aujourd’hui. Bisous et bel après-midi.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Dédé
      Oui drôle de syndrome mais le plus étrange c’est qu’il réussit parfois à canaliser ces mots volages.
      J’espère que le printemps sera suffisamment « printanier » et riche d’émotions pour me permettre de continuer.
      Je te remercie et te souhaite une belle fin de journée ☺
      Mes bisous ensoleillés et chauds à 18° 🌸🌸🌸

      J'aime

  8. J’imagine la bataille que tu mènes avec les mots quand ils se sentent eux-mêmes essoufflés . Ils viennent en cascade, ne sachant que te dire de ce que tu voudrais prendre parmi eux. Ta plume frétille dans tes mains, ton rêve intrépide se lance malgré tout, pour aiguillonner l’amour qui renaitrait en ce jour de printemps. J’aime ta poésie, elle est toujours un appel à la lumière quand l’ombre débarque inopportune. Mes bises

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui bizak c’est un combat à chaque fois et j’espère remporter la bataille non mais c’est qui la patronne ? 😊☺
      Merci et passe une belle après-midi 😊
      Bisous l’ami 🌸🌸 et vive le printemps

      J'aime

  9. La poésie habille notre solitude d’une cape tissée de mots au fil du temps qui s’égrène. Magnifique poème Michèle ou l’espoir d’une rencontre n’est pas vain.
    Excellente journée pleine de lumière.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour charef

      La solitude je ne la connais que lorsque je me mets à ma table d’écriture, c’est essentiel de ne plus entendre les bruits du monde sans les occulter bien évidemment ; seuls les battements du coeur rythment l’avancée des « grands travaux » ☺

      Rencontrer ses mots qui avaient pris la poudre d’escampette est une rencontre effectivement magique.

      Je te remercie et te souhaite en retour une très belle journée 🌸🌸🌸

      Aimé par 1 personne

    1. Bonjour bonjour
      Douées je ne sais pas mais passionnées et sensibles très certainement.
      Hier nous annonçait le printemps avec quelques giboulées dont il a le secret… mais temps clair ce matin…
      Passe une belle journée ❤
      Mes bizzz

      Aimé par 1 personne

      1. Vitres remplies non pas de joie mais .. de gouttelettes… amenées par le vent et des temperatures si glaciales que j’ai du remonter le thermostat de la chaudière. Je bois plein de thés pour me réchauffer. Mais cet aprem… balade avec Muppet!
        Belle journee a toi, passionnée Michele 😉 Bizz

        Aimé par 1 personne

    1. Coucou Solène.
      Alors les valises sont dans le coffre ?
      Passe un très beau séjour et merci d’avoir fait un détour par Carcassonne ☺
      Merci et bisous.
      A bientôt 🌹🌹🌹

      J'aime

Un petit mot fait toujours plaisir et, d'avance, je vous en remercie. ❤

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑