Si Castres m’était contée…

wp-image--64784877

Je ne vais pas vous raconter Castres, cette jolie ville du Tarn… je viens juste d’en fouler ses rues et je sais déjà qu’il me faudra y revenir tant les richesses de la cité et de ses alentours sont nombreuses…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les premières maisons remontent à la fin du XIIe siècle. Des siècles durant, elles ont servi d’ateliers aux tanneurs, chamoiseurs et parcheminiers qui utilisaient l’eau de la rivière pour travailler la peau.

De la cave au grenier…  

Les caves, appelées «caoussino» en occitan (littéralement cela signifie usine à chaux), ouvraient sur la rivière. Elles possédaient des lavoirs. Après avoir nettoyé et rincé les peaux dans l’Agout, on les déposait dans les cuves emplies de chaux. 

Au rez-de-chaussée étaient situés les appartements des ouvriers puis ceux des maîtres. 

Aux deux derniers étages, se trouvaient les séchoirs. Ces pièces étaient pourvues de petites ouvertures qu’il devait être aisé de fermer avec des volets de bois pour, en été, défendre les cuirs des ardeurs du soleil et en hiver de la force de la gelée. 

Aujourd’hui  

On peut contempler ou photographier ces maisons depuis les quais de l’Agout, mais on ne peut pas les visiter car elles sont habitées. En effet, elles sont la propriété de l’Office Public de l’Habitat de Castres depuis les années 1980 qui les a réhabilitées et y loue des appartements.

Source

Après avoir admiré ces jolies maisons et leurs reflets dans la rivière Agoût, un petit tour sur le Coche d’eau – le Miredames

wp-image--1743280164

Le Miredames est un bateau en bois construit en 1990 sur le modele des anciennes diligences fluviales qui ont parcouru les rivieres et canaux jusqu’a la fin du XIXeme siecle. Sa longueur est de 14,35 m et sa largeur 4,36 m pour un tirant d’eau d’a peine 39 cm et un poids de 6,8 tonnes qui lui permet de naviguer sur l’Agout. Il peut embarquer jusqu’a 60 passagers.

Source

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Qui dit voyage sur l’eau dit douceur et caresse du temps qui passe, embrassée, câlinée par les branches des arbres qui se désaltèrent…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai rencontré des êtres heureux d’être là. Cliquer sur les miniatures.

Depuis le centre-ville, on peut rejoindre le parc de la Gourjade par bateau. Le trajet dure une vingtaine de minutes. Ce parc de 53 hectares est formidable pour les activités, le pique-nique et les jeux offerts aux bambins comme aux plus grands. Il y a un golf miniature, un golf 9 trous par 36, etc…

J’y suis passée en coup de vent juste pour pique-niquer.

 Après le pique-nique, retour en centre-ville pour un petit café. La place Jean-Jaurès a rempli son rôle… une place centrale avec bistrots et restaurants, un lieu de convivialité qui m’a fait penser à la place Carnot de Carcassonne. Hormis les commerces, on peut admirer une statue de Jaurès, enfant du pays et une jolie fontaine que je n’ai pas prise dans son intégralité  (trop de monde).

De retour à la voiture, petit sourire et petit clin d’oeil

IMG_5771

Mais c’est pas fini ☺

Quand je reviendrai, ce sera pour passer une journée au Sidobre. Je n’en ai eu qu’un avant-goût en empruntant la route et lors de mon arrêt à l’office du tourisme du Sidobre.

C’est quoi le Sidobre ?

Entrez dans un monde de légendes

C’est un monde à part, une expérience qui ne vous laissera pas de marbre ! Mais dans le Sidobre c’est de granite dont il s’agit.

Le Sidobre  est une « île de granite », une exception géologique !
Il offre sur une centaine de km² un paysage unique en Europe : de gigantesques boules de pierre qui semblent jetées par la main d’un géant
Tombés du ciel ou sortis de la Terre : d’où viennent ces rochers qui font la célébrité du Sidobre ?

Le Sidobre se mérite, il se cache au fond du Tarn entre la Montagne Noire et les Monts de Lacaune sur un territoire que l’on appelle les Hautes Terres d’Oc.
Il faut l’explorer avec son âme d’enfant, en se racontant des histoires et en écoutant les légendes de ce pays de rocs et d’eau.

Source

wp-image-159560304
Quand la main jaillit du granite

Sur le parcours découverte

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le Peyo Clabado

wp-image-1388561763wp-image--1727378592

Impressionnant n’est-ce-pas ?  Cliquez sur les liens pour découvrir cette fabuleuse région. Même dans le lac du Merle, tout proche, poussent les rocs…

 

Encore un article très long à la longueur de mon enthousiasme et même si les photos ont été allégées, elles n’en restent pas moins nombreuses. Pfff je suis incorrigible. ☺

Mais vous allez pouvoir vous reposer quelques jours très bientôt. Vous saurez pourquoi au prochain article.

 

❤❤❤

Publicités