Le calvaire des enfants accusés de sorcellerie au Togo

Témoignages difficiles.

 

Il y a quelques semaines, j’ai visionné un focus de France 24 sur le calvaire des enfants sorciers au Togo et le sort qui leur est réservé m’a particulièrement émue et troublée.

Des enfants désignés comme « suppôts de Satan », sont victimes d’une croyance ancestrale principalement dans les villages et hameaux d’une région très pratiquante.

Ces enfants sont maltraités et vivent dans la rue rejetés par leur famille et dans le meilleur des cas recueillis par des associations ou des ONG…

En lisant plusieurs articles, les sévices portés peuvent aller jusqu’à l’amputation d’un membre comme ce jeune garçon de 13 ans, (dont le rêve était de devenir footballeur) amputé d’un bras, accusé d’être à l’origine de l’accident de la circulation de son frère. Il est ligoté et frappé successivement par son frère, ses enfants et le marabout afin qu’il leur avoue qu’il est bien sorcier.
Je vous passe le détail des sévices et la sauvagerie inhumaine avec laquelle ce gamin a été traité.

La sorcellerie a toujours existé dans certaines régions africaines mais elle concernait les adultes. Les enfants en sont aujourd’hui les principales victimes.

Quels enfants sont l’incarnation du mal selon eux ? Cela est révoltant à lire je vous préviens ; tous les enfants nés avec un handicap, ceux qui font pipi au lit ou font une fugue, ceux qui commettent un vol, les précoces, les hyperactifs, etc… un de ces éléments suffit pour être désigné « possédé ». Ils sont conduits, ensuite, auprès d’une autorité spirituelle pour « validation ». Les châtiments corporels infligés, les actes de torture (n’ayons pas peur des mots) dépassent l’entendement et j’en fais l’impasse.

Ces faux marabouts, bourreaux d’enfants, ne sont pas prêts de disparaître malgré les efforts mis en oeuvre pour les punir. Leur activité reste très lucrative, malheureusement.

Une ONG « CREUSET TOGO » récupère ces enfants jetés à la rue par leur famille pour la simple raison qu’ils attirent le mauvais oeil sur leur famille. Cette ONG travaille au retour des enfants dans leur famille mais la tâche est rude.

Mon indignation n’est qu’une goutte d’eau dans cet océan de graves et intolérables injustices mais il me semble important de transmettre, de partager.

Retrouvez leur actualité sur les réseaux sociaux
http://www.facebook.com/creuset.togo.droit.enfant
http://www.twitter.com/CreusetTOGO

Article programmé 

Publicités