Au nom de l’amour ~Poésie~

Au nom de l’Amour

Si tu aimes l’enfant comme ta propre chair
Que ton cœur à l’envers vomit la répugnance
Devant son petit corps courbé de servitudes
Pour nourrir sa famille écrasée de misère

Si tu entends ses cris de douleur et d’horreur
Quand la main du bourreau écartèle ses cuisses
Lui écrase les os pour un plaisir fugace
Et lui peint l’avenir en noir enfer et mort

¤

Si tu aimes la femme au plus haut du respect
Que ton âme gémit à lire la souffrance
Dans ses yeux implorant le poing de la violence
De ne pas l’abîmer de ne pas la tuer

Si tu vois une larme au pli de son regard
Une goutte de faim pour l’enfant qu’elle allaite
Et ses doigts fouiller l’or du désert qui avance
Aspirant à trouver grains de riz oubliés

¤

Si tu combats l’immonde au seul nom de l’amour
Que ton cœur est peuplé de sentiments sincères
Exempt de faux-semblants et de quête à la gloire
Œuvre sans lassitude à la beauté du Monde

Sois garant du bonheur de la femme et l’enfant
Colombes d’aujourd’hui colombes d’avenir
Ecris-leur Liberté en lettres majuscules
Et montre à leurs bourreaux la douceur attitude.

 

© Moun/Michèle B 
de l’ancien,  un poème en prose 

Tous droits réservés 

 

 

Publicités