Au nom de l’amour ~Poésie~


Au nom de l’Amour

Si tu aimes l’enfant comme ta propre chair
Que ton cœur à l’envers vomit la répugnance
Devant son petit corps courbé de servitudes
Pour nourrir sa famille écrasée de misère

Si tu entends ses cris de douleur et d’horreur
Quand la main du bourreau écartèle ses cuisses
Lui écrase les os pour un plaisir fugace
Et lui peint l’avenir en noir enfer et mort

¤

Si tu aimes la femme au plus haut du respect
Que ton âme gémit à lire la souffrance
Dans ses yeux implorant le poing de la violence
De ne pas l’abîmer de ne pas la tuer

Si tu vois une larme au pli de son regard
Une goutte de faim pour l’enfant qu’elle allaite
Et ses doigts fouiller l’or du désert qui avance
Aspirant à trouver grains de riz oubliés

¤

Si tu combats l’immonde au seul nom de l’amour
Que ton cœur est peuplé de sentiments sincères
Exempt de faux-semblants et de quête à la gloire
Œuvre sans lassitude à la beauté du Monde

Sois garant du bonheur de la femme et l’enfant
Colombes d’aujourd’hui colombes d’avenir
Ecris-leur Liberté en lettres majuscules
Et montre à leurs bourreaux la douceur attitude.

 

© Moun/Michèle B 
de l’ancien,  un poème en prose 

Tous droits réservés 

 

 

Publicités

26 commentaires sur « Au nom de l’amour ~Poésie~ »

  1. Bonjour Michèle. Quel beau poème poignant qui ne peut que faire réagir contre l’immonde comportement de certains êtres humains. On appelle les animaux des bêtes mais aucune race animale n’a ce comportement, ne tue pour le plaisir, ne viole, ne frappe son conjoint ou conjointe. L’homme est en dessous de l’animal bien souvent et il se dit supérieur.
    Au risque de choquer quelques lecteurs, les mecs qui violent les enfants ou les femmes et/ou les frappent devraient être émasculés et amputés des membres de la honte.

    Aimé par 3 personnes

    1. Bonjour Marie
      En tout cas comme tu dois t’en douter tu ne me choque pas… Je suis pour une solution durable pour éloigner tous ces porcs qui ne méritent pas le nom d’humain mais plus pour la castration chimique et des moufles pour les violents (juste pour dire que je n’aime pas répondre à la violence par la violence).
      Je te souhaite une bonne journée ☺️

      J'aime

  2. Poème très émouvant pour renier,condamner les hommes qui font souffrir les enfants et les femmes jusqu’au plus profond de leur chair,de leur âme…………et laissent à jamais gravés dans leur mémoire et leur corps,les sévices subis…..
    Merci Michèle.

    Aimé par 1 personne

  3. J’aime particulièrement cette écriture dite engagée, qui se nourrit de la réalité quotidienne, plutôt que de s’en couper !
    « Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ? » déclamait Victor Hugo. C’est ici le même état d’esprit, la même manière de dire au grand jour ce qu’on ressent. Et à cette infamie, moi aussi je dis non, j’accuse, je condamne !

    Concernant le volet des violences faites aux femmes… Désolé, je suis pris d’un fou rire, c’est la très mauvaise plaisanterie de l’ex animateur du jeu tv Les Z’amours (Tex) qui m’est venue à l’esprit. Faut que j’enlève cette vilaine pensée de mon esprit !
    Plus sérieusement, je ne peux que souscrire à ta prise de conscience terrible et nécessaire d’un triste bilan qui ne cesse de s’alourdir.
    Et bien évidemment, le processus pernicieux et destructeur de ces époux tyranniques doit être dénoncé et combattu avec force !

    Michèle, je prends donc le parti de tes mots qui s’insurgent et qui donnent à réfléchir, tes mots qui crient leur envie d’humanité et refusent l’insoutenable.

    Mes plus chaleureuses pensées, ainsi que mes meilleurs vœux, t’accompagnent.

    Aimé par 2 personnes

    1. Bonjour yannucoj
      Toutes les injustices et, particulièrement celles qui touchent les enfants, ont le don de m’exaspérer… N’étant virulente ni dans mes gestes, ni dans la voix, j’utilise la plume pour exprimer cette colère qui m’habite.
      Pour TeX, j’ai appris sa suspension en lisant les nouvelles mais je n’ai pas lu sa blague déplacée… Pour ce fait, la question est « Peut-on rire de tout ? »
      Merci de joindre ton cri au mien.

      Tous mes meilleurs vœux en retour

      J'aime

  4. Merci Michèle pour ce magnifique poème qui prend aux tripes ! L’homme est capable du meilleur comme du pire, et ce sont souvent les plus faibles, ceux qui ne peuvent pas se défendre, qui subissent sa cruauté … On rêve tous d’un monde où plus personne ne souffrirait, ou plus personne n’aurait faim, hélas j’ai peur qu’on en soit bien loin !
    Belle soirée, bisous !
    Cathy

    Aimé par 1 personne

Un petit mot fait toujours plaisir et, d'avance, je vous en remercie. ❤

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s